Menu

Les perchoirs à rapaces

Laissez-moi regarder de haut !

Les rapaces diurnes et nocturnes ont pour habitude de se percher régulièrement au cours de leurs sessions de chasse. Cela leur permet d’économiser leur énergie, surtout en hiver, et de chasser à l’affût. Les rapaces de campagne (buse variable, faucon crécerelle, effraie des clochers…) sont de gros consommateurs de petits mammifères, surtout de campagnols, musaraignes et mulots. En posant des perchoirs, vous favoriserez la présence de ces auxiliaires des cultures.

Pourquoi tant de hauteur, me direz-vous !

Les perchoirs sont des éléments prisés par les rapaces qui chassent à l’affût pour repérer leurs proies, en plaine et en moyenne montagne. Les piquets en bois de clôture sont particulièrement appréciés par la Buse variable et l’Effraie des clochers, alors que les perchoirs plus hauts (2 m et plus) sont utilisés par le Faucon crécerelle, la Chevêche d’Athéna… D’autres rapaces utilisent les perchoirs en milieu rural, mais de façon plus sporadique comme le Faucon émerillon, le Milan royal, le Faucon pèlerin…

Rapaces communs présents en plaines ouvertes et qui utilisent les perchoirs :

Rapaces diurnes

Rapaces nocturnes

Buse
variable

Effraie des clochers

Faucon
crécerelle

Chevêche d’Athena

Faucon
émerillon (en hiver)

Faucon
pèlerin (sédentaire)

Milan
royal (sédentaire)

Milan
noir (estivant)

Les busards cendré et Saint-Martin fréquentent également les piquets de clôture pour s’y reposer. Ces rapaces chassent leurs proies de façon active, en planant à très basse altitude au-dessus des cultures. Ces espèces nichent fréquemment à l’intérieur des parcelles de blé ou d’orge, où elles se mettent en danger lors des moissons face à la moissonneuse. Des actions de préservation peuvent être mis en œuvre (pose d’un exclos grillagé de 1 à 2m² autour de la nichée) afin que les jeunes soient évités et parviennent à s’envoler (rapprochez-vous de votre LPO locale si vous souhaitez participer).

Quelques conseils de construction …

Les rapaces diurnes et nocturnes aiment avoir une vue panoramique. Plus ils sont haut perchés, plus leur rayon d’observation est grand mais cela dépend aussi du type et de la hauteur de végétation aux alentours. Dans la nature, ils utilisent les poteaux téléphoniques, électriques, les piquets de clôture, la cime des arbres… En l’absence de ces promontoires, la pose de perchoir est nécessaire : des poteaux d’au moins 2 m de haut, la hauteur idéale se situant à 2,5 m voire 3m. Vous pouvez utiliser des perches ou des lattes en bois jointes entre elles. Le perchoir, partie horizontale où se pose le rapace, ne doit pas être glissante, pour cela, il est conseillé d’utiliser une branche de bois brut. Il est conseillé de bien le fixer au poteau à l’aide de tasseaux faisant office d’équerre.

Il est conseillé de creuser un trou de 40 à 50 cm de profondeur afin d’y enfoncer le poteau principal du perchoir. Vous pouvez aussi utiliser un tuyau métallique planté dans le sol, d’un diamètre plus grand que le poteau et de cette façon, le perchoir devient amovible et peut être enlevé facilement.
… et de localisation !
Évitez impérativement de placer les perchoirs en bordure de routes, lignes ferroviaires ou même près des pistes d’aviation. Cela évitera aux rapaces d’être percutés. Choisissez un endroit calme, par exemple entre deux parcelles, si possible proche d’une prairie, celle-ci étant plus riche en proies (micromammifères, gros insectes…).

Le saviez-vous ?

Les perchoirs pour rapaces peuvent être utilisés dans les jeunes plantations d’arbres. Cela évite aux oiseaux de casser le bourgeon apical, c’est-à-dire la flèche terminale permettant la croissance de l’arbre. Au lieu de se percher sur cette pointe, ils utilisent les perchoirs plus hauts. Cette technique est appliquée dans certains arboretums, parcs, jeunes sapinières, pépinières…

 

Pour aller plus loin :

Techniques culturales simplifiées n°66 : Dossier sur la prédation des campagnols

Favoriser les auxiliaires dans les vergers cidricoles – Les rapaces, moyen de lutter contre les rongeurs

Télécharger la fiche PDF

Aménagement favorable à :