Menu

Aménagements et pratiques favorables

Les fiches "aménagements"

Vous avez accès ici à une dizaine de fiches “aménagements favorables” qui présentent l’intérêt de l’aménagement paysager pour les espèces et l’intérêt que ces espèces peuvent avoir pour vous dans votre activité, et aussi de manière plus globale !

Cette liste d’une dizaine d’aménagements concrets, favorables à l’accueil d’un grand nombre d’espèces en termes de milieu de vie et de nourriture, n’est pas exhaustive. Vous retrouverez ces types d’aménagements lors de votre inscription, où il suffira de renseigner ce que vous avez mis en place sur votre ferme.  Vous pourrez suivre vos réalisations sur votre compte personnel et les mettre à jour, sans oublier de transmettre une photo/vidéo de vos observations, réalisations, qui seront partagées. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, vous pouvez aussi renseigner d’autres pratiques que vous avez choisi de mettre en place et qui vous aideront à augmenter l’efficacité de vos actions pour faire revenir des oiseaux ou autres petits animaux sur votre ferme. La préservation de la vie du sol, la qualité des zones d’accueil, notamment pour les auxiliaires des cultures, seront autant d’atouts pour votre activité agricole.

 


Aménagements et actions  complémentaires possibles :

Pour compléter les aménagements et actions complémentaires proposés, un explicatif  sur l’intérêt de cet aménagement pour les espèces et pour l’activité agricole sera bientôt accessible – en cours de réalisation.

Autres espaces servant de garde manger pour les oiseaux et autres petits animaux, et de nidification pour certains oiseaux nichant au sol

Des pratiques aidant à préserver la vie du sol, les oiseaux et autres petits animaux :

  • L’utilisation de la matière organique (dont le compost) comme amendement
  • La rotation des cultures sur 4 ans minimum
  • Légumineuses intégrées dans la rotation
  • Prairie intégrée dans la rotation
  • La pratique de la lutte biologique ou le biocontrôle, de la lutte intégrée
  • L’utilisation d’huiles essentielles comme antiparasitaires
  • La pratique des techniques culturales sans labour

Pour aller encore plus loin dans ces pratiques :

  • La rotation des cultures sur 7 ans et plus
  • L’utilisation d’aucun intrant de synthèse (engrais, pesticides)
  • La pratique de la polyculture élevage, principalement à l’herbe
  • L’utilisation des antibiotiques uniquement en usage curatif